Il a bouleversé mon regard sur les requins

Aussi longtemps que je m’en souviens, l’idée même du requin me faisait peur. Je fais partie de cette génération qui a vu ces films mettant en scène le requin comme un tueur d’homme. Enfant, j’ai passé des années à avoir peur de l’eau, peu de voir une de ces créatures survenir de nul part. Quelle vision limitante n’est-ce pas ?

Il est la personne qui a changé ma vision de cet incroyable animal. Je ne me souviens pas du nombre de personne à qui j’ai montré ou recommandé ce film. J’espère de tout cœur que cela leur a permis d’être guéri ou du moins apaisé leur cauchemar. Une fois qu’on a vu le film Les Seigneurs de la Mer (Sharwater), on ne voit plus les choses de la même façon.

Il est aussi celui qui m’a permis de comprendre le lien entre l’air que nous respirons et la santé des océans.

Il était biologiste et réalisateur.

Ce matin, en consultant quelques nouvelles, je me suis effondré, j’ai fondu en larmes. Rob Stewart n’est plus. Il avait tout juste 37 ans.

Son dernier film, en tournage, a été repris par l’équipe de Paul Watson et sortira cet automne.

Mode d’emploi : comment sauver ces poumons dans les gares suisses

Il y a quelques temps de cela, j’ai décidé de renoncer à la cigarette. D’une part pour ma santé et de l’autre car… j’ai aimé la cigarette les premières années et quand j’ai souhaité y mettre un terme, je n’y arrivais pas. Il aura fallu 20 ans pour je trouve le moyen de m’en sortir (psy + séjour à l’hôpital à cause des angoisses liées à l’addiction).

Aujourd’hui, je suis non-fumeur. Je n’en ai plus envie.

Quand on devient non-fumeur, on découvre que la fameuse fumée qu’on s’évertue à souffler vers le haut, fait comme bon lui semble :

  • la fumée ne monte pas au ciel, elle refroidit si vite qu’elle descend vite et stagne autour de soi (merci de ne plus fumer à coté d’un enfant)
  • la fumée d’une personne qui marche crée des sillons de fumée d’environ 50 mètres avant de disparaître
  • la fumée dans les tunnels reste dans le tunnel
  • la fumée d’une fumeur qui attend sur place l’enveloppe d’un diamètre de 5 mètre

Hors dans les gares, c’est le paradis. Il y a les 4 types de fumée. Et comme la gare c’est un endroit où on attend, fumer est nécessaire pour un fumeur.

C’est comme cela que j’ai trouvé à quoi servent les abris fermés sur les quais.

Ce sont des espaces non-fumeurs.

Alors si comme moi, vous êtes sensible ou que vous avez les poumons fragiles (enfants, vieilles personnes, personnes malades), vous savez quoi faire !

 

 

Made with Love @ 2017 Samuel Monnard