Une belle histoire et la fin d’un voyage

Sofia_Ko_Pha_Ngan

Ce voyage est né avec ma rencontre avec Sofia et bien que nous ayons arpenté l’Asie sous une forme plus touristique que routarde, je suis heureux d’avoir pris cette décision spontanée de me lancer corps et âme dans cette aventure, notre aventure.

Actuellement en Suisse, je réalise à quel point les constrates de culture sont grands. Je mesure également le changement de température. Quel paradoxe, lorsque je constate en sortant de l’aéroport que l’air climatisé – que je maudissais dans les transports publiques – ressemble à l’air que je respire à plein poumon en Suisse. Je suis encore étourdi par la vitesse à laquelle nous pouvons passer d’un bout de la planète à l’autre. L’avion, c’est trop rapide pour passer d’une culture à une autre.

Je ne regrette rien, passer du temps en Asie avec toi Sofia, c’était un bel échange humain. Une leçon de vie aussi, sur ma façon de m’ouvrir aux autres, de lever la jambe lorsque les obstacles sont moindre et d’oser parler, même dans une langue étrangère. Je fais éloge à ta patience, dans les moments plus délicats et nous félicite d’avoir oser passer un mois, sans véritablement nous connaître. Je me réjouis également de te rencontrer à nouveau à ton retour après 8 mois de vaderouille entre Australie et Asie de l’est.

Voyager représente à mes yeux et à d’autres, la plus belle façon de découvrir le monde et d’en réaliser ses contrastes.

Pour terminer, je citerai l’une des chansons que m’a partagé Sofia juste avant de partir : “I can be the Poet, you can be the story” de Busby Marou.

Made with Love @ 2017 Samuel Monnard