2ème jour de jeûne

Le jour qui suit la purge est particulier car je sens que mon corps est vide de nouveaux aliments. Une énergie particulière s’est installée et le matin, je ne ressens plus cette lourdeur dans le ventre que je traîne depuis … depuis très longtemps (trop longtemps). Après la tisane, il est temps de se mettre en route avec les activités de la journée.

Mais avant tout, j’ai envie de savourer cette tisane. Ce qui me semblait être un geste répété est un renouveau. Est-ce que c’est le faite que ce soit ma seule distraction de “nourriture” qui donne à cet instant cette particularité des premiers jours de vacances, de ces matins quand on a le temps de tout ? Pour le moment, je ne juge pas, je découvre car cette sensation bien que familière est aussi nouvelle.

Pendant le jeûne, il s’agit de bouger. Selon mes lectures, un corps qui bouge pendant le jeûne, travaille physiquement et transpire, cela permettrait d’évacuer de meilleures façons les toxines. Il y a plusieurs façons de le faire. J’ai même lu que des sportifs de hauts niveaux s’entraînent  et battent parfois leur propre record pendant cette période où le corps se nourrit de ses réserves. De mon côté, je ne vais pas faire des excès mais plutôt profiter de reprendre là où j’en étais lorsque ma santé et mon poids corporel me permettait de me sentir bien.

Le matin, je me programme 30 à 60 minutes de yoga, 15 minutes de musculations sans matériel et l’après-midi, un tour d’une heure. Ce dernier est salutaire pour mes maux de têtes !

Made with Love @ 2017 Samuel Monnard